La plateforme Bokk est une initiative de COALA réalisée avec l’appui de plusieurs partenaires techniques (Ascribe, Africa 4 Tech) ainsi que le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de Creative commons France.

COALA Fundation

COALA (Coalition of Automated Legal Application) a pour objet la promotion de travaux de recherche transdisciplinaire sur les technologies de chaîne de blocs. Elle réunit des universitaires, des avocats, des techniciens et des entrepreneurs qui s'efforcent de développer des solutions techniques et des politiques publiques dans l'écosystème du blockchain. COALA a pour but le développement d'une expertise indépendante afin d'informer les débats contemporains sur les enjeux techniques, sociaux, politiques et juridiques des technologies blockchain. Elle a également vocation à donner une plus grande visibilité nationale et internationale à la recherche francophone, notamment française, sur ces sujets.

COALA réalise sa mission à travers l'animation d'une communauté ouverte et diverse de chercheurs de tous horizons, l’organisation d’événements, l'édition de publications, la participation et le soutien à des projets de recherche ou autres types de partenariats, la participation à des conférences et séminaires.

A vocation internationale, COALA est reconnue au sein de Forum International pour la Gouvernance d’Internet (GAF, crée sous l’égide des Nations Unies) en tant que Coalition Dynamique visant à réfléchir aux problématiques de gouvernance et de régulation relatives aux technologies du blockchain. COALA est aussi reconnue au sein du W3C (World Wide Web Consortium) en tant qu’organisme visant à promouvoir la création de standards technologiques pour les applications du blockchain.

Les initiatives de COALA sont soutenues par deux associations : la COALA Foundation et l’association COALA (avec siège en France et aux États-Unis).

coala.global

coala_logo-bn2

Africa 4 Tech

Africa 4 Tech is an international plateforme and a network of innovators, connectors and brainers tackling the world’s biggest challenges.

“Globalize African innovation and Africanise global innovation”: it is a new paradigm that the whole Africa 4 Tech community wants to promote by helping innovators scale up and large companies to better understand local markets and cultures. 

Leading up to the 22nd Conference of the Parties of the United Nations (COP22) in Marrakech, Morocco, Africa 4 Tech hosted its first-ever innovation ephemeral campus. More than 200 scientists, world leaders, entrepreneurs and technologists sourced, designed and coded frugal solutions to address challenges related to education, energy, health, and agriculture. All the prototypes and talks produced during the event will be accessible on www.africa4tech.org (under Creative Commons License).

afric4techlogo

OIF (Organisation internationale de la Francohonie)

L'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) est une institution fondée sur le partage d'une langue, le français, et de valeurs communes. Elle rassemble à ce jour 84 États et gouvernements dont 58 membres et 26 observateurs. Le Rapport sur la langue française dans le monde 2014 établit à 274 millions le nombre de locuteurs de français.
Présente sur les cinq continents, l’OIF mène des actions politiques et de coopération dans les domaines prioritaires suivants : la langue française et la diversité culturelle et linguistique ; la paix, la démocratie et les droits de l'Homme ; l'éducation et la formation ; le développement durable et la solidarité. Dans l’ensemble de ses actions, l’OIF accorde une attention particulière aux jeunes et aux femmes ainsi qu’à l’accès aux technologies de l’information et de la communication.
www.francophonie.org

logo-oif

 

Creative Commons France

Creative Commons est une organisation multinationale (US Charity type 501 (c)(1)) à but non lucratif constituée en 2001. Elle a été créée par Lawrence Lessig et une équipe de juristes, de scientifiques et d’experts volontaires à la Stanford Law school afin de promouvoir les licences Creative Commons.

L’organisation Creative Commons a pour objet de sensibiliser le public à l’évolution du droit d’auteur tout en accompagnant les pratiques de création à l’ère numerique. Née de la volonté de proposer un dispositif juridique et technique simple et standardisé, Creative Commons propose un système de licences simple et efficace permettant aux auteurs d’accorder certains droits au public – afin qu’ils puissent être librement exercés sans aucune forme d’autorisation préalable. Alors que le régime du droit d’auteur classique accorde aux auteurs une exclusivité sur la totalité de leurs droits (« tous droits réservés »), ces licences encouragent les auteurs à n’en conserver qu’une partie (« certains droits réservés »).

Le projet Creative Commons a été lancé en France en 2003 par Danièle Bourcier et Mélanie Dulong De Rosnay à la suite d’une conférence de Lawrence Lessig à Paris. Danièle Bourcier propose  alors que le projet Creative Commons soit hébergé par le CERSA / CNRS qui devient alors l’entité officielle affiliée CC en France.
www.creativecommons.fr

 

ASCRIBE

Ascribe vous aide à enregistrer, archiver et partager vos œuvres numériques. Lorsque vous enregistrez une œuvre sur Ascribe, les conditions de la licence que vous avez sélectionnée seront enregistrées sur le blockchain. Ascribe vous permet de partager vos œuvres librement, tout en maintenant votre attribution.

www.ascribe.io

ascribe_main